Archives

All posts for the month août, 2016

Quantalys publie sa nouvelle étude sur la gestion flexible.

Toutes les données ont été remises à jour au 30 juin 2016.

Sur 1 an, les marchés financiers ont été particulièrement agités. On peut distinguer trois événements majeurs :
– Le krach boursier en Chine (11/08/2015 au 29/09/2015) : le 11 août 2015, le gouvernement chinois décide de dévaluer le yuan ce qui entraine une chute des marchés asiatiques puis mondiaux fin août. Fin septembre, la reprise s’amorce.
– La grande incertitude (04/12/2015 au 11/02/2016) a eu plusieurs déclencheurs : incertitude concernant le maintien du Quantitative easing, chute des prix du pétrole, difficultés des pays émergents, interrogation sur la croissance chinoise, marché américain incertain. Nous avons choisi comme date de début de cet événement le 4 décembre, date du discours de Mario Draghi, et la fin le 11 février 2016 avec le point le plus bas sur les marchés. 
– Le Brexit : le 24 juin 2016, suite aux résultats du referendum au Royaume-Uni, les marchés boursiers ont connu d’importantes pertes en l’espace de deux séances boursières (-11,2% pour l’Euro Stoxx 50 Total Return entre le 24 et le 27 juin, -3,8% pour les actions monde)
 
Comme nous l’avons déjà vu, il est particulièrement intéressant de s’intéresser au comportement des fonds flexibles dans les phases de baisse du marché. Comment se sont comportés les fonds de l’observatoire durant ces différentes périodes ?
Lors du krach boursier en Chine, les marchés actions monde ont perdu 14% et les marchés actions européens 17,5%. Un seul fonds obtient une performance positive sur cette période : JPM Global Macro Opportunities A (C) EUR qui réussit l’exploit de réaliser une performance de 3,1%. Le fonds géré par JP Morgan Asset Management a souvent été mentionné dans notre observatoire pour sa décorrélation avec les marchés actions monde. Chose rassurante par ailleurs : tous les fonds de l’observatoire réalisent de meilleures performances que les actions européennes sur cette période.
Lors de « La grande incertitude », les marchés actions ont subi de fortes pertes, -17,5%, sur cette période pour les actions monde. Les marchés actions européens ont été encore plus en difficulté avec une perte s’élevant à 19,6%. Trois fonds sont dans le vert sur cette période : JPM Global Macro Opportunities A (C) EUR, Nordea 1 Stable Return Fund Bp EUR  et RMA Diversifié Vol 4 P avec des performances respectives de 3,7%, 1,20% et 0,30%.
Une nouvelle fois, la plupart des fonds flexibles ont su atténuer les baisses durant cette période. Seuls 2 fonds réalisent de plus mauvaises performances que les actions européennes et mondiales dont le très surprenant H2O Multistrategies R C EUR.
 
Enfin, si on s’intéresse à la période du Brexit, 10 fonds sont dans le vert sur ces deux séances très chahutées. Et le grand gagnant est une nouvelle fois le fonds géré par JP Morgan Asset Management, qui nous semble une très bonne option dans les phases les plus difficiles des marchés.

Un grand nombre d’actifs en France sont optimistes quant à leur vie future de retraités, ils s’attendent à une amélioration de leurs relations et de leur vie sociale. Cependant, 45% s’attendent à ce que leur niveau de vie se dégrade à la retraite. C’est ce qui révèle la nouvelle étude mondiale d’HSBC sur «l’Avenir des Retraites ».

Les retraités français confirment ces projections. 23% ont constaté une amélioration de leur vie sociale. Un grand nombre constatent que leurs relations se sont améliorées avec leurs proches. En accord avec les attentes des actifs, 49% des retraités confirment que leur niveau de vie a baissé.

HSBC

Quelles solutions pour améliorer son confort financier à la retraite ?

La retraite peut sembler un sujet lointain lorsque l’on est jeune mais plus on commence à épargner tôt, moins c’est douloureux (cf. post du 02/02/15).

Enfin, en diversifiant vos sources de revenu (épargne salariale, épargne retraite d’entreprise, épargne retraite individuelle), vous éviterez les mauvaises surprises (baisse significative des revenus) liées à la dégradation des régimes publics de retraite qui assurent encore en moyenne 73% des revenus des retraités français (cf. Observatoire des Retraites Européennes Eres: la France atypique).